Un peu d'histoire

histoire.jpg

   Le tir à l'arc fut pratiqué à l'époque préhistorique. Les Égyptiens utilisaient l'arc à l'époque des premiers pharaons pour chasser et pour combattre les Perses, qui ne disposaient alors que de lances et de frondes. L'arc et les flèches furent ensuite très utilisés par tous les peuples de l'Antiquité. Cette arme était d'une importance vitale pour les Assyriens et les Babyloniens ; l'Ancien Testament fait mention à plusieurs reprises des prouesses réalisées par les archers hébreux. En Chine, le tir à l'arc est apparu sous la dynastie Shang (1570-1045 av. J.-C.). Les chariots de guerre portaient trois hommes : le conducteur, le lancier et l'archer. Sous la dynastie Zhou (1046-256 av. J.-C.), les nobles participaient à des tournois de tir à l'arc qui se déroulaient en musique et étaient ponctués de salutations courtoises.

archers-moyen-age-4.jpg

    Les Romains doivent leur supériorité militaire en partie aux exploits de leurs archers. Les Goths, les Huns et les Vandales l'ont pratiqué. Les Anglais se distinguèrent très particulièrement au tir à l'arc ; leurs grands arcs furent décisifs contre la France lors des batailles de Crécy (1346 - Cette grande bataille marque le début de la guerre de Cent Ans et le surprenant retour d'une technique traditionnelle d'archerie.) et d'Azincourt (1415). La bataille d'Azincourt se solda par une défaite importante pour le camp français : la cavalerie lourde, rendue moins efficace par un terrain boueux et les retranchements anglais, est transpercée par les archers en majorité gallois équipés de grands arcs à très longue portée. Les ballades médiévales font l'éloge de leurs prouesses à la chasse, au combat et lors des tournois. À la même période, les archers du Proche-Orient étaient tout aussi redoutables. Le tir à l'arc occupa également une place importante dans le folklore. La légende de Robin des bois, le héros hors la loi, date du XIVe ou du début du XVe siècle. Le pseudonyme anglais Robin Hood signifie littéralement "Robin la Capuche" et non pas "Robin des Bois", comme cette paronymie de hood avec wood l'a souvent laissé penser. Robin des Bois, toujours selon la légende, suscitait l'admiration parce qu'il donnait aux pauvres ce qu'il volait aux riches ; il combattait lui aussi avec un arc et des flèches et était renommé pour son adresse ; la légende dit qu'il parvenait à ficher une flèche dans une autre.robin.jpg

   Selon les récits des voyageurs européens de la Renaissance, l'arc et les flèches étaient l'arme principale des peuples de l'Asie orientale, des Amériques, d'Afrique centrale et des régions arctiques. Avec l'apparition de la poudre à fusil, en particulier en Europe occidentale, l'arc fut progressivement remplacé par les armes à feu. Les soldats anglais qui battirent l'Invincible Armada en 1588 étaient équipés d'armes à feu, à titre expérimental ; les Espagnols, eux, comptaient sur leurs archers. La victoire de l'armée anglaise contribua à convaincre les tacticiens militaires de la supériorité des armes à feu sur l'arc. En Asie orientale, l'arc fut utilisé au combat jusqu'au XIXe siècle ; en Afrique centrale et en Amérique du Sud, les archers jouent toujours un rôle essentiel à la chasse et dans les guerres tribales.

   C'est en 1583 que s'est déroulée la première compétition connue de tir à l'arc, à Finsbury, en Angleterre; elle comptait 3000 participants. La Guerre de Trente ans (1618-1648) a mis un terme à l'utilisation de l'arc en tant qu'arme de combat, l'arme à feu ayant fait son apparition. Depuis lors, le tir à l'arc s'est développé en tant que loisir. 

   Une compétition de tir à l'arc faisait déjà partie des Jeux olympiques de 1900, 1904, 1908 et 1920 puis, après une longue interruption, le tir à l’arc y fut réintroduit en 1972.

   Le tir à l'arc est de retour aux Jeux olympiques d'été de 1972 après 52 ans d'absence. Il n'y a plus que deux épreuves au programme, le tir à l'arc masculin et féminin individuels.

Jo

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×